Télépathie et vibration, de la révélation à la confirmation

J’ai 18 ans et quelques quand ça m’arrive pour la première fois. Tu en as cinq de plus, tu es ma première histoire de couple, mais pas mon premier amour. Je ne t’ai pas vraiment choisi. Quand tu m’as embrassé, j’ai juste espéré que tu n’aies pas envie de me revoir. Par vengeance presque, parce que mon premier coup de foudre ne voulait plus de moi, je me suis laissée embarquer par ton désir. Et puis, c’est avec toi que je me suis déflorée, en position d’Andromaque. J’ai pris les choses en main : ça en dit long sur la forme de ma sexualité naissante.

Enfin naissante, si on peut dire… Je reviendrai plus tard sur ce sujet. Nous explorons alors joyeusement tout ce que nos envies gourmandes nous invitent à découvrir. Cependant, mon âge, la distance et nos études respectives ne nous laissent que la fin de semaine pour cette exploration senxuelle. Et c’est loin de me satisfaire. Je passe mes soirées au téléphone avec toi, assise dans le couloir chez mes parents. Il leur arrive de râler quand ça dure trop longtemps à leur goût. Laissez-moi tranquille !

La révélation

Ce jour-là, je n’en peux plus de ne pas te voir. Je me mets à espérer que tu me fasses la surprise de venir me rejoindre. Je ne te demande rien, je ne t’appelle pas. Mais j’attends, je te désire, je prie, j’escompte ta venue, j’hurle à l’intérieur. Je te veux près de moi, si fort, si fort. Je guette toute la soirée un signe, le bruit de ta voiture sur le parking, même un coup de fil. Rien. Je finis par me résigner et m’endormir seule avec ma tristesse et ma frustration.

Ce n’est que le week-end suivant, quand on s’est retrouvé, que j’ai eu la magnifique surprise de découvrir que j’étais télépathe. Avant que je ne te raconte mon désir passé, tu me fais part de la très forte envie que tu as eu ce soir-là, de me rejoindre. Et de la difficulté avec laquelle tu as dû résister pour ne pas craquer. Tu as donc reçu mon message cérébral, avec toute la force de ce que j’ai nommé alors un caprice. Incroyable ! cela m’a fait très peur, en prenant la mesure des conséquences de ce « pouvoir ». J’ai tout refermé pendant 20 ans, hormis une histoire qui a failli me rendre folle.

Plus j’explore et plus j’ai l’impression que les connexions sont rapides

Bien évidemment, on ne peut aller contre sa nature. Alors, c’est revenu malgré moi, au gré de mes nouvelles rencontres, de mes explorations sensuelles et/ou amoureuses. Aujourd’hui, j’en suis au stade de l’assumer pleinement, tout en cherchant à comprendre, à disséquer le processus, sans documentation, juste de manière cognitive. Plus j’explore et plus j’ai l’impression que les connexions sont rapides. Sûrement parce que je suis en relation avec d’autres qui le vivent aussi, et avec qui je peux en parler pour vérifier.

Ce que je commence à aborder dans « hasard et loi d’attraction », c’est le sens du fluide. Dans quel sens circule l’énergie de pensée ? est-ce que tu me donnes de tes nouvelles parce que j’ai pensé à toi ou est-ce parce que tu as pensé à moi, que je l’ai senti et ensuite tu l’as concrétisé par un message ? Une illustration pas plus tard qu’il y a une heure : mon programme de la soirée est modifié, je suis donc libre et je m’interroge à savoir si Christèle n’aurait pas envie de filer se détendre au sauna, sachant qu’elle l’avait suggéré deux jours avant. Je finis cette pensée quand je sens mon téléphone vibrer. C’est Christèle : « Coucou, je ne sais pas si ça te tente, mais je vais me mettre au chaud à l’Eclipse*, je suis à côté ». Véridique ! ça nous arrive souvent, Christèle et moi.

La confirmation

Alors ce matin, l’idée m’est venue que si je pense à toi aussi souvent, sans pour autant avoir de contacts réguliers avec toi depuis trois semaines que je te connais, et qui s’est passé ce qui s’est passé, c’est peut-être parce que toi aussi tu penses à moi. Ton silence me pétrifie parfois. Mais là, il faut que je sache. Je prends mes tripes à deux mains, et tant pis si c’est non. J’entame le dialogue : « Mais alors si je pense aussi souvent à toi, c’est peut-être que toi aussi ?! ». Tu réponds par trois smileys de sourire qui ont le don de m’agacer ! ce n’est pas une réponse satisfaisante pour moi…

J’insiste. Tu me dis : « interprétation libre ». J’ai peur de me tromper, alors j’insiste encore… pourquoi ne veux-tu pas répondre ? as-tu peur de me vexer ou de te livrer ? Soulagement. Tu finis par m’avouer que toi aussi et ajouter que tout est question de réciprocité dans la vie. Apaisement. Une semaine que je me triture les méninges avec ce truc. Ta confirmation m’ouvre la voie et ramène à mon souvenir que je le sais déjà, sans jamais y croire. Je retiens qu’il faut communiquer, à tout prix. Tu me l’as déjà dit pourtant.

Je n’étais donc pas toute seule avec mes ressentis

J’ai plusieurs fois ressenti quelque chose de très fort pour une nouvelle personne dans ma vie, qui ne manifestait pas la réciprocité et qui décidait de s’éloigner de moi pour des raisons aussi diverses que variées. J’en ai été souvent malheureuse, à me sentir seule avec mes envies, mes élans, mes sentiments. Me répétant obstinément que ce n’était pas possible, qu’il ne pouvait pas ne rien ressentir, tellement je vivais cette puissance en moi.

Ce n’est que bien longtemps après, des années voire des dizaines, que j’ai eu la confirmation. Je n’étais donc pas toute seule avec mes ressentis. Je pense à trois personnes : le premier homme de ma vie, celui que je connais depuis que je suis née, et deux de mes histoires à rallonge qu’il va falloir que je livre prochainement. Trois histoires qui m’ont aidées, chacune à leur manière, à prendre conscience de ce qui nous relie tous et dont je n’ai pas encore découvert le nom. Je l’appelle énergie, Chi, connexion, télépathie, vibration. Et toi, tu l’appelles comment ?

Les liens cités dans cet article, et ceux que tu pourrais aimer :

La suite est ici : Au commencement de ma vie, tu étais là – Episode 1

Hasard et loi d’attraction

Orgasme des 5 sens et orgasme cérébral

Perpétuels coups de foudre

Quand je rentre en contact avec ton aura

Orgasme kinesthésique, un toucher extatique

Je partage l’intimité

Si tu aimes cet article, dis-le moi 👇🏽 j’ai envie de savoir 😃

 

2 commentaires sur « Télépathie et vibration, de la révélation à la confirmation »

  1. c’esr donc cela… 😊tu es télépathe. l’énergie vitale, la connexion est aussi une grande chaine qui nous relie avec la terre, une grande chaine d’union. mais je crois que les liens se construisent dans le temps, la réciprocité. quand des similitudes se produisent, des associations d’idées, des coïncidences, elles peuvent être le fruit d’une fusion intime. l »‘exemple de Christèle m’y fait penser. il y a également, l’expérience que nous avons tous vécu, d’avoir le sentiment de connaître intimement un endroit où nous ne sommes jamais allés. que se passe t il? notte cerveau a une grande capacité. en revanche, nous nous en servons assez peu. pouvoir rentrer en résonnance n’est pas donné à tout le monde. c’ewt peut être cela le CHI

    1. Tout cela est encore très flou pour moi. Je commence à peine l’exploration en conscience. Oui je pense que nous sommes tous reliés, et à la terre. 🙏🏼🌱☀️

Laisser un commentaire