Mayana, mon soumis tantrika

Orgasme ou jouissance – 10/07/2018

Je parle d’orgasme au sens tantrique : un flux d’énergie qui remonte tout mon corps et s’échappe par le chakra couronne. Cela va du petit orgasme bref qui me fait sursauter, à différents degrés d’orgasmes plus longs qui me font me tordre de plaisir, jusqu’à des orgasmes extatiques qui me scotchent pour plusieurs minutes dans un état modifié avec hyperventilation et voyage dans les étoiles.

J’ai aussi expérimenté des orgasmes qui partent du cerveau ou du coeur, en rôle mâle ou femelle. Nous pouvons en effet avoir un Yoni ou un Lingam à peu près partout, pour pénétrer ou accueillir l’énergie d’un partenaire, quel que soit le sexe de son corps physique. J’ai eu des orgasmes avec mes doigts dans une bouche ou bien avec ma bouche investie par des doigts. Je suis aussi coutumier des orgasmes de l’anus, du rectum ou du gros colon. J’ai également eu des orgasmes par les oreilles, les tétons, les lèvres, les testicules, les fesses, les cuisses… je pense que c’est ce que le langage courant appelle être sensuel.

Je parle de jouissance lorsque l’énergie se focalise sur le sexe et provoque une éjaculation, même si cela peut inclure un orgasme, et emporte donc tout le corps dans le processus. L’éjaculation ajoute une dimension de « petite mort », d’anéantissement, qui est très signifiante pour le masculin.

Après mon message de ce matin, j’ai eu encore un orgasme en pensant à votre contrôle sur moi, tout mon corps ondulait de plaisir. Puis, j’ai eu une érection en voyant l’énergie de votre contrôle sur moi.

J’ai la nette impression que votre emprise sur moi réveille ma libido. Merci Madame.

… mais comme je venais d’envoyer un message, j’ai gardé cela pour la réponse à votre prochain message.

Je vous aime Madame, au sens de « Solange te parle », je vous aime parce que vous êtes libre. Vous êtes un modèle pour moi et une étape majeur dans mon évolution. Je me réjouis d’être assez évolué pour mériter que l’Univers m’envoie une Maîtresse telle que vous, Madame.

Votre dévoué soumis, Biarritz, 10 juillet 2018

Là où tout a commencé – 03/07/2018

Bonjour Lady Erell,

Je suis allé voir votre blog, j’ai lu des passages et vu quelques photos, de belles photos… qui n’étaient hélas que des photos…. et je sentais une tension monter en moi, car je ne trouvais pas ce que je cherchais : un lien pour communiquer, entrer un relation…

J’ai bien vu qu’un homme était avec vous au Clair Obscur, ce soir du 2 juillet où j’ai attrapé une addiction : l’envie de sentir encore vos gestes doux ou durs, votre présence consciente, appliquée, bienveillante, l’envie d’entendre encore votre émotion, sans retenue, sans pudeur, votre abandon, quand votre main est entrée complètement en moi, l’envie de connaître encore cette tendresse quand nos visages et nos corps étaient si proches, quand nous nous sommes remerciés. J’ai senti que vous étiez touchée, et c’est ce qui m’a le plus comblé.

Vous vous teniez contre moi, derrière moi, du côté gauche. J’ai senti vos bras autour de moi, si doux, si attentifs. J’ai posé doucement ma tête sur votre épaule et je vous ai confié à mi-voix : « Je vous aime, Maîtresse ». J’ai ressenti un peu d’humour dans ma voix, car je suis plutôt dominant de nature.

Sur le coup, j’ai voulu garder une apparence de détachement, car je connais les codes et je ne voulais pas vous encombrer de ma vulnérabilité. Mais j’enviais l’homme avec lequel vous êtes partie, sans avoir eu l’occasion de vous dire au revoir. C’est un challenge que de rester assez fort pour garder le détachement nécessaire à la situation, tout en restant assez sensible pour garder votre précieuse empreinte en moi avec délice.

Je souhaite que vous puissiez vous délecter de votre pouvoir sur moi. Je souhaite être votre (ou l’un de vos) soumis.

C’est la première fois de ma vie que je fais cette démarche. J’ai rencontré des Dominatrices professionnelles, mais ce que j’ai apprécié le plus en vous, c’est justement le fais que vous soyez débutante, émotive, enjouée, prête à vous émerveiller de la sensation et de l’émotion de me pénétrer de votre main dont je sentais la fraîche candeur. J’ai senti votre coeur entrer en moi, imprégner mes cellules. J’ai senti l’amour et le désire qui animent votre démarche et vos gestes. J’aimerais que vous restiez toujours une « débutante », il n’y a rien de plus sexy, de plus touchant.

Quand je vous ai dit « Je vous aime Maîtresse », je le pensais et je le sentais, et cet amour me tient chaud aujourd’hui et me fait sentir mon coeur vulnérable et ouvert. Je me sens prêt à vous vénérer, à m’abandonner à vous et c’est si bon.

Je suis moi aussi un sex-plorateur et j’ai lu sur votre blog que vous aimeriez trouver un homme bi-sexuel pour partager votre quête. J’adorerais être ce bienheureux si vous ne l’avez pas encore trouvé. J’ai trouvé en chemin des pistes comme celles qui vous intéressent, des communautés prenant soin de la nature et vivant l’amour libre et responsable.

Sachez aussi que je suis « switch » et que je peux aussi être votre Maître. J’aime aussi dominer, j’aime savoir que ce sont des jeux et que nous pouvons changer de rôles. Selon votre choix du moment, je peux vous rencontrer comme soumis, Maître, amis, amant, photographe, modèle,…. comme il vous convient.

Avec tout mon amour, ma tendresse, ma vulnérabilité, ma soumission, mon adoration, ma conscience, mon coeur, ma force….

Mayana

Un commentaire sur « Mayana, mon soumis tantrika »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.