Quand squirt et ondinisme se mélangent

« Urine, cyprine en avoir ou non connaissance
Est-ce en ces moments bénis une importance ?
Tout ce qui est geste pour qu’advienne la délivrance
Est noble et beau et n’a droit à nulle répugnance
Femmes osez ressentir le paroxysme de la jouissance
Passer outre les barrages et entraves de la bienséance
Que la source des extases coule à flot et abondance
Honni soit qui mal y pense »

                                          Daniel Demers

Une inspiration d’un visiteur de la page Facebook sur un tutoriel video pour l’éjaculation féminine : apprenez à éjaculer.

« Cela m’a toujours fait sourire : ce tabou du pipi échappé lors de l’excitation de certaines femmes.

Je sais, en  »discutant » au moment intime, faire découvrir le plaisir quand elle ose franchir le seuil du total abandon.

Un jeu délicieux qu’elles peuvent pratiquer en toute liberté, sécurité et intimité sans crainte d’être jugée ou cataloguée. Se masturber avec forte envie d’uriner : je leur explique ainsi.

Lors d’une envie d’uriner, massez en surface et douceur le clitoris. L’envie d’uriner disparaît. Puis, laissez reposer. L’envie d’uriner revient. Massez à nouveau le clitoris et ainsi de suite jusqu’à ce que la retenue soit insoutenable. Alors, masturbez-vous vivement et poussez sur votre vessie. Faites culminer les deux plaisirs en même temps : celui de pisser et de jouir, deux délivrances exquisément coordonnées et maîtrisées. Soulager sa vessie longtemps contenue est un plaisir agréable, c’est même à se demander pourquoi notre Sainte Mère l’Église n’en a pas fait pécher que de pisser ! ».

Les liens d’articles que tu pourrais aimer :

Plaisir saphique et initiation au triolisme

Orgasme des 5 sens et orgasme cérébral

#clitorismonamour

Lui en moi, mes doigts en toi : le trio HFF

Si tu aimes cet article, dis-le moi 👇🏽 j’ai envie de savoir 😃

 

9 commentaires sur « Quand squirt et ondinisme se mélangent »

  1. J’ai côtoyé une amie Aide-Soignante qui m’a toujours dit qu’il fallait être familier avec le corps, ses odeurs, ses fluides. Il ne faut pas avoir à l’esprit que c’est forcément CraCra, sale et malsain.

    Dans une approche sexuelle, le liquide est une notion qui peut apporter plaisir et excitation. C’est le petit plus qui peut faire chavirer la tête. Les fluides sexuelles ont ce petit bémol dans le sens où il faut garder la tête froide car ils peuvent transmettre des choses pas sympa (soyons responsables) par contre l’effet « Lâcher prise » et chaud boostent l’esprit quand on pratique les jeux humides.

    Pour ma part, je peux témoigner de l’effet érotique de la cyprine, je me rappelle de ce cunni durant lequel la cyprine de ma partenaire m’avait tellement excité que j’avais évolué vers un annulingus.

    Autres moments intenses et sex ….. une femme qui avait inondé mon ventre de désir brûlant et chaud, un moment excellent.

    Côté masculin, quel homme n’éprouve pas un immense plaisir en jouissant sur le corps de sa partenaire. Immense plaisir quand l’endroit est dicté par l’autre ! (Le faire de son chef sans poser la question est un manque de respect je trouve).

    Vivent les jeux chauds et humides !

  2. Je ne pourrais témoigner que d’un jeu humide ….sous la douche. Ou la tiédeur de nos mictions, obligées par nos collants gardés pour l’occasion du jeu, a été source d’un réel plaisir, repété plusieurs fois dans les mêmes circonstances.

    Anna

  3. Nous avons fait l’expérience elle et moi qu’elle urine pendant une pénétration vaginale. Elle en a eu beaucoup de plaisir et pour moi l’homme qui a été inondé c’était surprenant, émouvant et diablement bon. Je recommande l’expérience.

    1. Merci pour ce témoignage. La première fois que ça m’est arrivé, je me souviens que mon partenaire a été très agréablement surpris de la douce sensation nouvelle pour lui. Enveloppement chaud et humide. Un délice !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.