La naissance d’Erell

Je suis née en août 2017, au Cap d’Agde. Dernier soir d’une longue semaine, sept jours en immersion totale sur les montagnes russes du libertinage. Nous avons envie de passer notre dernière soirée seuls. Un dîner en tête à tête et tenue coquine, histoire de nous mettre dans l’ambiance, même si nous n’avons pas besoin de cela pour nous émoustiller. Une envie de se retrouver, en fait. J’ai découvert avec toi ce haut lieu de grivoiseries ludiques, permettant mille et une libertés, dans le respect de soi et des autres.

Pour faire simple, notre sexploration en couple avec d’autres couples est toute neuve. Premier soir avec mes amis libertins du Ch’nord, les adorables Phil et Julie et leurs amis espagnols. Deuxième soir au si célèbre club Le Glamour, où nous batifolons avec des hollandais rencontrés sur place. Troisième jour, c’est au sauna que nous rencontrons un charmant couple avec qui les échanges sont un peu plus constructifs et riches que nos mélanges de corps.

C’est le quatrième jour que ça s’est compliqué : j’ai eu une attirance particulièrement intense pour l’homme d’un couple charmant. Même si tu n’étais pas en reste avec sa dame, l’harmonie n’était pas au rendez-vous. Le cinquième jour, nous décidons de faire un break des couples et trouvons un homme seul prêt à t’aider à explorer une curiosité bisexuelle naissante. Le lendemain, mon amireux débarquait pour mettre une touche finale à ce marathon infernal. Cela a fini de t’achever, ne réussissant plus à assurer.

Ce soir donc, le septième, la vie nous propose une nouvelle expérience. Nous serons quand même trois, d’une autre manière. Au détour des allées marchandes où les tenues les plus coquines et extravagantes se bousculent dans un drôle de défilé traditionnel, nous découvrons encore un quartier inconnu. Une boutique à tendance gothique et steampunk attirent notre curiosité. Après quelques essais de vestes pour homme, sans succès, une magnifique perruque brune à reflets violets me fait de l’œil. Un essai plus que concluant, tu es immédiatement sous le charme.

Je décide de la porter sans attendre. Je deviens alors une toute autre femme à tes yeux et notre dîner prend une tournure inattendue. Tu as l’impression de faire connaissance avec une inconnue. Une délicieuse rencontre à en voir la brillance de tes yeux. Nous décidons de jouer sur ce tableau. Ce sera la seule fois d’ailleurs. Jeu de séduction, de découverte, jeu de mots, de langue, de corps. La situation est fort excitante.

C’est dans un bar que nous nous rapprochons définitivement, jusqu’à nous emboîter à l’abri des regards. Je n’avais pas compris à l’époque que les bars ne servaient pas à coquiner, mais à se contacter. Tu m’invites à finir la soirée chez toi, m’expliquant que ta femme s’est absentée mais qu’elle sera ravie d’apprendre notre rencontre. Tu sembles dingue d’elle, et vous partager visiblement l’esprit du candaulisme.

J’ai adoré que tu me parles d’elle pendant nos ébats, sachant qu’elle était consentante et avertie. Cela produisit chez moi une grande excitation, assez nouvelle pour ne pas avoir eu beaucoup l’occasion de vivre ce genre de situation. Tout à coup, tu avais retrouvé toute l’ardeur de ton désir, et j’en ai longuement profité. Quelques semaines plus tard, je suis à nouveau apparue avec ces cheveux longs que tu préférais. Fascinante excitation que cela générait chez toi.

Alors, tu lui as donné un prénom : elle s’appellera Erell.  

Histoire

L’existence du prénom Erell, d’origine celtique, est attestée depuis le début du XIIe siècle. Il n’est jamais réellement parvenu à se répandre hors des frontières bretonnes et demeure très peu courant dans les autres régions françaises. Répertorié depuis les années 1970, sa popularité est toujours restée plutôt discrète et on recense à peine une soixantaine de petites filles recevant ce prénom chaque année depuis 2000. On estime actuellement à plus de 500 le nombre de Françaises ayant été prénommées depuis le début du XXe siècle.

Caractère des Erell

Erell est une femme franchement indépendante qui revendiquera son autonomie dès son plus jeune âge. Elle ne comptera que sur ses propres moyens et n’admettra aucune forme de soumission. Hostile aux contraintes, elle est férue d’aventures, de voyages et de nouveautés. Ce n’est absolument pas le genre de personne à se fondre dans la masse, car Erell se veut différente, originale et fantaisiste. C’est aussi quelqu’un d’audacieux qui n’hésitera pas à se laisser emporter par la folie d’une pulsion. Confiante et pleine d’assurance, Erell ne doute jamais de sa valeur. Prête à occuper le devant de la scène, elle ne craint pas le regard des autres. Bien au contraire, c’est en rivant l’attention sur sa personne qu’elle stimulera son inspiration et catalysera son génie naturel. Dans son entourage, Erell est très appréciée et souvent gâtée. Affectueuse et solidaire, elle a le coeur sur la main et serait prête à vous aider en toutes circonstances. Cependant, aussi dévouée soit-elle, Erell cultivera parallèlement son indépendance. Cette épicurienne passionnée voudra explorer le monde et expérimenter mille choses avant de s’engager pour de vrai.

Qui est-elle ?

Erell est une femme indépendante pour qui la liberté n’est pas un vain mot ! Individualiste et ennemie de toute contrainte, elle se montre souvent indisciplinée, prend des risques, sans trop penser aux conséquences de ses actes. L’inconnu l’attire beaucoup… Souvent fière et altière, Erell est parfois déconcertante. Son comportement alterne régulièrement entre excitation et abattement : elle ne connaît pas les demi-mesures ! Avec un nombre actif 14, Erell est fortement attirée par les plaisirs de toutes sortes. Sa gourmandise et sa sensualité, liées à son impulsivité, la poussent parfois plus loin qu’elle ne l’aurait voulu…Adam en sut quelque chose ! Elle a le goût des contacts et des négociations et son adaptabilité lui facilite la tâche. D’une grande nervosité, elle est impatiente, et compense par une importante mobilité qui la fait partir au loin, à la découverte de nouveaux horizons. Lorsqu’elle est motivée, elle est capable de se mobiliser avec toute sa fougue et son énergie et peut manifester une puissance de travail étonnante, mais inégale. Directive, autoritaire et persuasive, elle a aussi un certain sens pratique et des capacités pour organiser ou administrer. Elle n’aimera pas exécuter les ordres, mais les donner ! Enfant, c’est un petit démon, plutôt garçon manqué, qui n’a pas froid aux yeux et qu’il convient de dompter avant que l’irrémédiable n’arrive. Elle use de son charme qu’elle ne maîtrise pas encore sans se douter toujours de ce qu’elle peut induire. Aussi faut-il la mettre en garde de bonne heure devant les dangers qui la guettent et lui donner très tôt une éducation sexuelle. Le sport, la danse et les activités de groupe lui conviennent parfaitement. Son besoin d’action est très vif.

Qu’aime-t-elle ?

Briller, être le centre du monde, être à l’origine des choses et libre d’agir à sa guise sont des joies et des impératifs pour cette individualiste, orgueilleuse, parfois égoïste. En amour, c’est une conquérante : elle choisit et dirige ! Elle connaît les coups de foudre et les emportements passionnels. C’est une tigresse violente et jalouse, et sa fidélité n’est pas à toute épreuve… Mais elle est si charmante quand elle ronronne ! Il lui suffira de trouver un compagnon qui l’idolâtre, à moins qu’au deuxième degré il ne s’en amuse, tout en restant le plus fort : avec Erell, l’amour doit souvent être conflictuel pour être intéressant !

Que fait-elle ?

Erell n’a certainement pas la vocation de femme au foyer ! Son choix professionnel, qui n’est pas toujours unique, s’orientera plutôt vers des carrières mobiles où il y a de la variété et des voyages (tourisme, vente, publicité, représentation…), des professions indépendantes en liaison avec la communication, la presse, le journalisme…, des professions créatives (le cinéma, le théâtre…).

C’est fou comme ce prénom est bien choisi. Il n’y a pas de hasard… Lady viendra tout simplement parce que tu es Laird.

Les liens cités dans cet article, et ceux que tu pourrais aimer :

Lui en moi, mes doigts en toi : le trio HFF

Plaisir saphique et initiation au triolisme

Une sortie en amireux

Une envie de trouple

http://www.journaldesfemmes.com/prenoms/erell/prenom-3411

http://www.signification-prenom.com/prenom/prenom-ERELL.html

Si tu aimes cet article, dis-le moi 👇🏽 j’ai envie de savoir 😃

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.