Et si mon corps tantrique sex-primait

Le massage tantrique et le tantra sont entrés naturellement dans ma vie au gré de mes déambulations de mobinaute. Et il y a de cela un peu plus de quatre ans, j’avais proposé à un ami de Facebook, Pierre, un massage tantrique, à défaut d’un autre contact physique dont je n’avais pas envie. Cela m’avait semblé une alternative acceptable, pour lui comme pour moi. Toutefois, je ne savais pas vraiment de quoi je parlais, même si j’avais reçu un massage peu de temps auparavant qui s’en approchait, d’un autre ami de Facebook, un Pierre également. C’est justement ce que je viens de comprendre en m’offrant enfin aujourd’hui un massage tantrique digne de ce nom, proposé par une professionnelle très expérimentée et reconnue qui est Nathalie Vieyra.

Pas de sexualité à proprement parler

C’est d’ailleurs le premier Pierre qui m’avait parlé pour la première fois du polyamour. A l’époque, j’étais exclusive et très fidèle en couple, je n’avais donc pas adhéré à ce concept nouveau pour lui également, sans aucun jugement. Je propose donc à Pierre un week-end à la campagne, dans mon havre de paix. Deux jours nature, destiné à mieux nous connaître, en toute simplicité. Nous avons même profité des premiers pissenlits pour en faire une confiture gouteuse. J’avais en tête une vague idée du truc : créer une ambiance tamisée propice à la détente, une tenue décontractée pour moi et de la nudité pour lui, de l’huile de massage, une playlist adaptée et roule ma poule.

Je l’ai massé pile et face, pendant plus d’une heure, sur une couverture au sol devant la cheminée. J’y ai mis toute la sensualité dont je prenais à peine conscience, tout en évitant l’érotisme. Je passais mes mains partout, entre les cuisses, sur le périnée et sur la verge. Je connaissais les limites que je m’étais fixées : pas de sexualité à proprement parler, je ne le masturberai pas. Bien sûr, je me suis occupée de ses pieds, de ses mains, de ses articulations. J’essayais de reproduire ce que j’aimais qu’on me fasse. Un mélange subtil de pressions et de caresses, d’effleurement et de palpations. Je ne crois pas qu’il ait ressenti quelque chose en particulier.

Je lui demande confirmation aujourd’hui. Il me répond : « Je me souviens du sentiment d’ambivalence où j’avais envie de toi et que mon corps ne répondait pas. Je ne me sentais pas vraiment désiré, ce qui explique la difficulté de mon corps à sex-primer. C’est là tout l’ambiguïté de la situation, nous voulions commencer par un massage (accord tacite je crois), mais sous-entendu l’éventualité d’un lien charnel… enfin de mon côté. Même la chaleur était contrastée, côté cheminée c’était chaud, de l’autre c’était froid. Toi, tu semblais très instinctive. De mon côté, cela se traduisait par le cérébral ».

Mon corps sex-prime

Quelques mois auparavant, j’avais fait la rencontre de l’autre Pierre. Il s’est présenté à moi sur Messenger. Nous avions une amie en commun, dans le domaine du bien-être. Il me propose un massage gratuit. Sur le coup, je me souviens parfaitement de ma réaction de refus immédiat, en mode méfiance. Après tout, je ne le connais pas. Et puis, je me ravise. Ma petite voix me dit de ne pas laisser passer une opportunité aussi alléchante. Une conversation téléphonique après un rapide échange écrit en finit de me convaincre, et je me laisse tenter par cette nouvelle aventure. Tandis que nous prenons le thé chez lui, il m’expose tous les massages qu’il a pratiqués ou appris, des noms souvent inconnus pour moi. Je suis quand même un peu curieuse et me demande quelle sera la limite, surtout qu’il a prononcé le mot « tantrique », justement.

Il m’invite à enlever le shorty que j’avais prévu pour la séance, m’expliquant que le massage est à l’huile chaude, ce qui risque de le pourrir. C’est la première fois que je me présente nue pour un massage, devant une personne que je ne connais pas. C’est déjà un grand moment pour moi. Nous sommes en 2014, et je n’en suis qu’au début de mon travail sur la pudeur. Mais dès qu’il pose les mains sur moi, je sens un contact énergétique qui me plonge dans un bien-être qui va durer plus d’une heure. Sa façon de me palper, de toucher certaines zones de mon corps rarement massées, comme les articulations, le haut de la poitrine, le creux des genoux, les chevilles, reste inoubliable. Rien n’est laissé pour compte.

Dans mon for intérieur, je suis quand même aux aguets. Je crains qu’il ne dérape à un moment, ce qui n’avait pas été posé et qui m’aurait dérangé. Mais il évite systématiquement les zones sexuelles comme les tétons et le sexe. Il les contourne de près, soit. Ce qui a le bénéfice d’éveiller tout de même mon énergie sexuelle. Je le sens, et à mesure que je prends confiance en ces gestes jamais déplacés, je me détends de plus en plus. Jusqu’au moment où, allongée sur le dos, il passe sa paume sur mon pubis, frôlant à peine le capuchon de mon clitoris.A ma plus grande surprise, une jouissance clitoridienne puissante se déclenche, sans aucun autre mouvement. Sous l’effet de la surprise, je ne me suis pas autorisée à la livrer à cet inconnu. D’autant que pour moi, cela revenait à tromper mon partenaire de l’époque. Je suis revenue plusieurs fois, sans que la spontanéité de ce plaisir, elle, ne revienne aussi fortement.

Jouissance et orgasme

Et puis il y a eu les mains divines de Christèle. Elle pratique les soins énergétiques et des massages thérapeutiques. Comme il nous arrive d’être intime, le massage prend parfois une tournure plus sexuelle. A deux reprises, il en a fallu de peu pour que je décolle sous tes doigts experts. Un long et profond massage des zones érogènes, sans sexualité directe, pas masturbatoire. J’en suis à chaque fois très surprise, et enchantée. Tout cela m’est donc revenu aujourd’hui. Je venais chercher une confirmation, et comprendre les limites du massage tantrique. C’est une question qui me semblait nébuleuse en fait. La plupart des écrits parlait de libérer l’énergie sexuelle sans déclencher la jouissance. Quésako ? Je fais bien ici la différence entre une jouissance et un orgasme. Pour moi, une jouissance est provoquée par un organe sexuel ou une action mécanique. Un orgasme sera provoqué en dehors de tout mécanisme purement sexuel. J’avoue que ce n’est pas encore très clair pour moi.

Bref. Avec Nathalie, j’ai senti l’énergie circuler en moi. Deux heures entre ses mains pour un voyage sensoriel intériorisé. La douceur de ses mains habiles parcourt mon corps de longs mouvements profonds. Elle se connecte réellement avec son corps, dans une offrande non dissimulée. La séance avait tout d’un excellent massage très enveloppant, jusqu’à ce qu’il bascule pour moi dans une autre dimension. Quand j’ai senti une circulation plus clairement sous le passage de ses mains. J’avais l’impression qu’elle accompagnait le fluide. En posant son doigt sur le capuchon du clitoris, elle ne bougeait pas. Son autre main continuait de masser avec l’huile chaude. J’ai très précisément senti le fluide énergétique qui partait de mon bouton et parcourait mon corps sous les mouvements de ses mains. Puis, la sensation disparaissait comme par diffusion. Et à chaque fois qu’elle recommençait, le fluide repartait jusqu’à s’estomper.

Chez moi, la zone des tétons est très sensible ou pas du tout. J’ai même douté d’être frigide à ce niveau. Sauf dans les cas où ils sont stimulés de sorte qu’un champ énergétique sexuel s’active, directement relié à mon clitoris. Action – réaction. C’est quasi instantané. Cette fois, la stimulation était très légère, et pourtant j’ai vu le courant s’allumer comme un rayon lumineux entre chacun des tétons et le bouton. Une image incroyable liée à une douce sensation d’excitation. Et le plus étonnant de tout, c’est que je ne me suis aucunement sentie frustrée de ne pas aller jusqu’à la jouissance. En revanche, je ne compte pas le nombre d’orgasmes que j’ai pu vivre. Maintenant, je sais clairement ce qu’est un massage tantrique.

Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi :

La femme et moi, la femme en moi

Quand il est question de pudeur

#clitorismonamour

Du polyamour au libertinage ou la fin de la pudeur

La douceur d’un homme, pour un homme

Si tu aimes cet article, dis-le moi 👇🏽 j’ai envie de savoir 😃

6 commentaires sur « Et si mon corps tantrique sex-primait »

  1. je viens de connaitre ma première expérience de massage tantrique.ce fut très fort permis par le lâcher prise. j’ai eu 2 orgasmes internes. sensation surprenante, inconnue. en revenznt doucement, à la fin du massage, je me suis mis à pleurer. très beau

  2. J’aime beaucoup l’article. J’ai rencontré aussi sur mon chemin de vie le Tantra. j’ai plusieurs d’abord des massages, et ensuite des stages à plusieurs reprises. Un monde plein de douceur et qui répond enfin à mes attentes de sensualité, de respect, d’écoute qui dépassent les stéréotypes occidentaux de la sexualité. Ouf enfin, on peut se toucher sans qu’on aille directement à la sexualité et son plaisir basique ! Enfin oser se toucher, se regarder, pour soi, pour l’autre, juste être nous, prendre son temps, méditer, apprendre à communiquer autrement. Un monde entier à explorer que nos traditions nous empêchent d’aborder avec sérénité.

  3. Bonjour ladyerell
    Je suis à la découverte des massages tantriques et du tantra Je découvre des personnes bienveillantes, la découverte de cet univers me fait comprendre vos réactions, vos émotions et vos pensées
    Magnifique texte comme toujours expérience étape de vie. Je vous lis avec autant de plaisir et de désir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.