9 commentaires sur « Décalage »

  1. En délicatesse, en émotion…
    Avec force, puissance !!
    C’est chaque fois un émerveillement dans la subtilité…
    Pour le plus fragile des thèmes, le plus Beau, le plus profond, qui peut, tant de fois devenir par manque de sensible, vulgaire et grossier !
    Avec toi…Jamais !

      1. Je n’en doutais pas un seul instant !!
        Sauf que sur le thème du « nu » tout simplement, par manque de sensibilité il y a encore trop souvent de vulgaire.
        J’entends ce mot dans sa terminologie latine, « vulgaris », ou le cliché devient commun.
        Lorsque le nu s’additionne à l’érotisme… L’aspect commun fait perdre grandeur et poésie !
        C’est alors un « Visuel » et plus un cliché, encore moins une œuvre…
        Chez toi, chaque fois il y a vibration et grandeur, poésie et musicalité !!!
        Je suis vraiment très heureuse d’admirer ton travail, puisque tu apporte à ce thème du nu, de l’érotisme, la vibration du masculin, seul ou en vibration avec le féminin…
        C’est rare, et trop souvent la femme se met en situation d’objet par rapport au regard de l’homme, comme pour ne pas sortir des sentiers battus dans le seule but de plaire à tout prix, dans un concept défini depuis, depuis….longtemps !!
        Tu fais tout le contraire, tu apporte un vrai regard, le tiens, en désir avec la Vie, avec Toi ! Sans te préoccuper de ce que l’homme voudrait, tout en aimant le faire vibrer au plus profond de son âme…
        Résultat tu fais vibrer chacun de nous, hommes et femmes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.